Chapelle St-Laurent

 

 

St-Laurent

Quand on quitte Saillon, en allant vers Leytron, la chapelle Saint-Laurent, encadrée de peupliers, semble nous interpeller une dernière fois, avant de passer la Salentze. Elle fait tant partie de notre paysage quotidien qu'on en oublie sa longue histoire. Perdue longtemps au milieu des prés, elle avait laissé croire qu'elle était l'église d'une grande paroisse qui englobait toute la région. Il n'en était rien. Il s'agissait tout simplement du premier sanctuaire de Saillon quand le village se trouvait là.

En effet, la paroisse de Saillon trouve son origine dans une chapelle carolingienne, elle-même issue d'un oratoire du Ve ou du VIe siècle, un des plus anciens sites chrétiens du Valais construit dans le périmètre d'une ancienne villa romaine.

Avec l'importance grandissante du bourg qui s'élevait depuis le XIe siècle au moins sur la colline autour du château, l'église de Saint-Laurent devint paroissiale et s'orna d'un clocher. Agrandie une dernière fois en 1527 sous les vocables de Saint-Laurent (fêté le 10 août) et Sainte-Catherine (fêtée le 25 novembre), l'église paroissiale est restée sur le site de Saint-Laurent jusqu'au milieu du XVIIIe siècle lorsqu'on construisit l'église actuelle sur la colline. L'ancienne église dont on ne conserva que le chœur redevint chapelle et les murs qui affleurent devant son porche sont les derniers vestiges des églises précédentes.

Aujourd'hui encore, la Saint-Laurent est fêtée à Saillon par une messe exceptionnellement donnée à la Chapelle le soir même de la Fête, en principe à 19h00.